CAN THO - SUD DU VIETNAM

UN CADRE UNIQUE AU CŒUR DU DELTA DU MÉKONG

Can Tho est une ville du située sur le fleuve Hau Giang dans le Sud du Vietnam. Il s’agit également de la plus grande ville de la région du delta du Mékong. La ville est célèbre pour ses marchés flottants, qui constituent son intérêt principal et explique le développement du tourisme sur place.

Can Tho constitue ainsi une étape très intéressante lors de votre voyage au Sud du Vietnam.

Histoire de Can Tho


Can Tho a connu de nombreux changements au fil du temps, tant au niveau des limites administratives qu’au niveau de son nom.

En 1739, la région de Can Tho que l’on connaît aujourd’hui fait officiellement son apparition sur la carte au Sud du Vietnam sous le nom de Tran Giang. La ville a été fondée dans le cadre d’un processus de défrichement de la région, après ?ong Nai, Saigon et Ha Tien.

Plus tard, Tran Giang est devenu une base de défense stratégique grâce à sa position favorable pour le transport fluvial notamment mais également terrestre. C’était aussi un lieu où les défricheurs de tout le pays pouvaient se rassembler.

Les limites administratives ont ensuite été modifiées plusieurs fois, notamment durant l’occupation française, puis par les impérialistes américains et encore par la suite jusqu’au 1er janvier 2004 où Can Tho est devenue dans la région la ville qui relève directement du gouvernement central. Pour assumer ce rôle ainsi que celui de ville moteur du delta du Mékong, Can Tho est en développement permanent.

Concernant le nom de Can Tho, son origine officielle reste encore inconnue malgré trois versions qui reviennent régulièrement.

La première version dit que c’est l’empereur Nguyen Anh, qui est devenu roi par la suite, qui a donné le nom de « Cam Thi Giang » (« le fleuve de la poésie et de la musique ») au fleuve après être tombé sous son charme, et que ce nom s’est répandu pour donner par la suite « Can Tho ». Nguyen Anh aurait donné ce nom au fleuve lorsqu’il était en mission dans le sud du pays et qu’il est passé par plusieurs régions du delta du Mékong. La beauté et l’ambiance du lieu lui aurait alors inspirés ce nom.

Selon la deuxième version, le nom « Can Tho » serait directement issu de deux spécialités de la région du Sud du Vietnam : le persil (rau can) et les herbes aromatiques (rau thom). Les habitants auraient en effet combiné ces deux noms pour donner « C?n- Th?m », devenu plus tard « Can Tho ». D’ailleurs, les marchands qui vendaient ces produits sur leurs bateaux avaient des chansons dédiées à ces produits :

« Ces persils et herbes aromatiques,

      Prends- en. Ne retarde pas d’en acheter. »

         « Les persils et herbes aromatiques

               Sont-ils plantés en grande quantité dans cette région ? »

Enfin, la troisième version dit que les habitants de la région avaient l’habitude d’appeler les arroyos (rivières) en fonction des espèces aquatiques ou des matières minérales qui y étaient présentes en grande quantité. Beaucoup de « nandidaes » (espèce de poisson d’eau douce) étaient présents dans l’arroyo de Can Tho et le nom khmer de « nandidae » est « Kìn Tho ». Phonétiquement, cela ressemble à « Can Tho » et le nom serait alors issu de cela.

Que faire à Can Tho ?


Can Tho a donc subi de nombreux changements et perturbations durant son histoire, mais elle bénéficie aujourd’hui d’une culture et d’une identité unique ce qui fait d'elle l'une des destinations majeures du Sud du Vietnam.

La réputation de Can Tho est principalement basée sur ses marchés flottants. Ils attirent chaque année de nombreux visiteurs et permettent de goûter de nombreux produits locaux ainsi que de plonger au cœur de la vie quotidienne locale. Que l’on consomme ou non, cela reste un spectacle incroyable.

Marché flottant de Cai Rang

Le marché flottant de Cai Rang est le plus important de la ville. Cai Rang est un district de Can Tho. Chaque jour, pour vendre leurs produits, des centaines de bateaux naviguent sur la rivière. Ces bateaux sont de tailles variables, certains sont assez petits alors que d’autres font une taille non négligeable. Les bateaux peuvent posséder un pic qui indique ce qu’ils vendent, avec des échantillons de produits. Les produits que l’on peut principalement retrouver sur ces bateaux sont des fruits et des légumes frais, du café vietnamien et des plats locaux préparés à bord.

Non loin de là se trouve également le marché terrestre de Cai Rang. On y trouve également des produits locaux et des souvenirs.

Marché flottant de Phong Dien

Le marché flottant de Phong Dien offre quant à lui un style peut être plus « local » que celui de Cai Rang, caractérisé par un rythme plus tranquille et des bateaux majoritairement plus petits. Les produits vendus sont toutefois relativement similaires.

Outre les marchés flottants, Can Tho a d’autres atouts intéressants.

Promenade dans les rues de la ville

Se promener dans les rues de la ville est un moyen très efficace de s’imprégner de la culture locale et unique du lieu. Passer par les rives et les marchés locaux est indispensable lorsque l’on visite Can Tho. Le parc Ninh Kieu, qui était avant un quai, offre un cadre très agréable pour s’asseoir, se détendre et observer les bateaux du marché flottant avec un regard extérieur. Ce parc entouré de plantes permet également d’admirer une sculpture de Ho Chi Minh haute de 7,2 m.

Passer par la rue Ba Trung qui propose plusieurs hôtels, cafés et restaurants est intéressant, notamment la nuit lorsqu’elle est éclairée par de nombreuses lumières et que le pont de Can Tho projette des lumières magnifiques et visibles sur l’eau.

Si vous aimez l’architecture ancienne, ne passez pas à côté de la maison d’ancienne de Binh Thuy. Vous y découvrirez une architecture colorée originale, avec des éléments vietnamiens et des éléments européens, dans un style architectural français. Cette maison a été construire par la famille Duong en 1870 et elle a été depuis transmise de génération en génération. Certains membres vivent encore aujourd’hui dans la partie arrière de la maison.
Temples et pagodes

La ville possède également plusieurs temples et pagodes.

On peut par exemple citer le temple Ong, décoré à l’intérieur avec des œuvres d’art et des statues représentant des divinités religieuses. Le temple est bien entretenu et on peut noter une présence importante d’encens.

Au niveau des pagodes, il est possible de visiter la pagode de Quang Duc, qui se trouve proche de l’eau et qui possède une statue de Bouddha au sommet d’un lotus encerclé par des fleurs, mais aussi la pagode Munirangsyaram, une pagode khmère où habitent encore plusieurs moines qui seront ravis de discuter avec vous.

Prison provinciale de Can Tho

Pour un moment rempli d’émotions, vous pouvez visiter la Prison provinciale de Can Tho. Construite pendant les années 1876-1886 par les colonialistes français avec une superficie de 3 800 m², cette prison fut un lieu de détention et de torture. Elle a d’ailleurs été reconnue par le Ministère de la Culture et de la Communication comme relique historique nationale en 1996.

Profiter de la gastronomie locale

Enfin, il ne faut pas négliger la gastronomie de Can Tho. Entourée de rivières, la ville possède des terres fertiles et propose plusieurs spécialités du sud du Vietnam avec des produits frais et locaux. Les crêpes dans la région du delta du Mékong sont plus grandes que dans d’autres régions, pouvant contenir des légumes, du porc et des crevettes.

Quelques astuces lors de votre séjour à Can Tho


Si vous souhaitez prendre des photos au sein des marchés locaux, ne restez pas trop longtemps devant l’emplacement d’un commerçant car vous pourrez lui faire perdre des clients potentiels qui ne l’auraient pas vu.

Si vous êtes amateurs de dessert, n’hésitez pas à essayer le chuoi nep nuong. Il s’agit d’un plat sucré avec des bananes recouvertes d’une couche de riz gluant cuit dans du lait de coco.