SAPA - NORD DU VIETNAM

AU CŒUR DES RIZIÈRES EN TERRASSE ET DES MINORITÉS ETHNIQUES DU VIETNAM

Sapa est une ville située au Nord du Vietnam, capitale du district du même nom, dans la province de Lào Cai, proche de la Chine. Sapa se caractérise par la présence de nombreuses minorités ethniques du Vietnam, ainsi qu’un paysage naturel exceptionnel.

Histoire de Sapa


La ville de Sapa naît en 1903, lors de la découverte de la région par des cartographes du Service de Géographie de l’Indochine. Cette découverte rentre dans le cadre d’un projet colonial lancé en 1897 visant à cartographier et à établir des enquêtes statistiques dans les régions montagneuses. Les Français vont ainsi recueillir des informations sur la région et son climat, sa géographie, sa faune et sa flore. Sapa commence ainsi à être connue pour son climat agréable et ses paysages incroyables.

Une station climatique est construite en 1909, suivie par un office de tourisme en 1917. L’année suivante, les Français commencent à construire plusieurs villas, on en comptera environ 300. L’année 1920 marque la fin de la construction d’une ligne de chemin de fer qui relie Hanoi à la région de Lao Cai. Grâce à ces atouts, Sapa devient ainsi la capitale d’été du Nord du Vietnam.

La Guerre d’Indochine ainsi que la guerre frontalière entre le Vietnam et la Chine ont eu un fort impact sur Sapa. Plusieurs milliers d’hectares de forêts ont été brulés et un grand nombre de villas construites par les Français ont été détruites. Ces villas seront restaurés dans les années 1990 lors de la reconstruction de Sapa. En 1993, la région est ouverte à la circulation touristique nationale mais également internationale. L’affluence touristique ne cesse alors d’augmenter au fil des années.

Les minorités de Sapa


En plus de bénéficier d’une nature et de paysages uniques, Sapa (on parle ici de Sapa et de ses alentours) est également réputée pour abriter plusieurs minorités ethniques du Vietnam.

Les Hmong (Hmong noir)

Le peuple des Hmong représente l’ethnie la plus présente à Sapa (environ 53% de la population locale). Ils vivaient autrefois aux alentours du fleuve Yangtsé en Chine mais ont du se disperser après un conflit avec les Han. L’arrivée des premiers Hmong dans la région remonte à 300 ans. Les Hmong excellaient dans la culture du riz inondé. Ils ont ainsi appliqué leurs connaissances et leurs techniques à Sapa, rendant cultivables les flancs des hautes montagnes. On parle alors de rizières en terrasse. On peut rencontrer des Hmong notamment à Sapa ou à Cat Cat.

Les Dao Rouge

Il s’agit de la deuxième ethnie la plus représentée à Sapa. Ils sont originaires de Yunnan, en Chine et sont présents dans la région depuis le XIIIème siècle. Les Dao Rouge sont localisées plutôt dans les vallées et les flancs de montagnes et cultivent principalement du riz, du maïs et des amomum tsao-ko (des fruits issus d’une plante de la famille des Zingibéracées). Ta Phin et Nam Cang font partie des villages principaux où l’on peut rencontrer des Dao Rouge.

Les Tay

Troisième peuple le plus présent à Sapa, les Tay sont installés dans la région depuis plus de 1000 ans. Les Tay font partie du groupe de langue Tay-Thai, qui s’étend sur plusieurs pays d’Asie (Nord/Nord-Ouest du Vietnam, Sud de la Chine, Laos, Birmanie, Thaïlande ou encore en Inde). Les spécialités des Tay sont le tissage de brocatelle, la pêche et la culture du riz. Pour les rencontrer, il faut privilégier des villages se trouvant au sud de Sapa, comme Ban Ho ou Nam Sai.

Sapa - Nord du Vietnam - Habitant

Les Dzay

Les membres de la minorité Dzay sont peu nombreux et font partie du groupe de langue Tay-Thai, tout comme le peuple des Tay. Les Dzay élèvent des animaux domestiques et cultivent le riz sur des rizières plates. C’est aux villages de Lao Chai et de Ta Van que l’on peut le plus facilement les rencontrer.

Les Xa Pho

On recense environ 4000 membres des Xa Pho au Vietnam, il s’agit donc d’une petite minorité ethnique. Les Xa Pho ont plusieurs activités, parmi lesquelles la plantation de coton, la construction de maisons sur pilotis, le tricot de produits en bambou et en rotin, la culture de rizières ou encore l’élevage d’animaux domestiques. Les Xa Pho sont installés principalement dans des villages comme Nam Sai ou Nam Keng.

Que faire à Sapa ?


Sapa est une excellente destination lors d'un voyage au Vietnam pour les amoureux de la nature. En effet, elle regorge de paysages naturels différents, tous plus splendides les uns que les autres.

Les rizières en terrasse

L’élément qui caractérise le plus Sapa est sans aucun doute ses rizières en terrasse. Ces merveilles de la nature changent d’apparence en fonction des saisons et du moment où on les visite, avant ou après la récolte. Ces rizières permettent de prendre des photos incroyables et d’effectuer certaines des plus belles randonnées du Nord du Vietnam et du pays en général, offrant des vues à couper le souffle. Les rizières en terrasse de Sapa sont d’ailleurs souvent citées parmi les plus belles rizières en terrasse de l’Asie, voire du monde.

Les autres paysages naturels

La nature et le relief à Sapa ne se limite pas aux rizières. On peut également y admirer des hautes montagnes, des vallées, des grottes, des forêts, des chutes d’eau (cascade d’Amour, cascade d’Argent), des rivières,… On trouve au milieu de toute cette nature de nombreux ponts permettant de traverser et de profiter de cadres exceptionnels.

Sapa - Nord du Vietnam - Mont Fansipan

Le mont Fansipan

Le mont Fansipan représente le toit de l’Indochine, avec une hauteur de 3143 m. La vue panoramique au sommet restera sans aucun doute gravée dans votre mémoire à tout jamais. Pour atteindre le sommet du mont Fansipan, vous pouvez effectuer un trek qui vous permettra de traverser différentes zones, chacune avec une faune et une flore qui varie. Le trek est assez sportif, c’est pourquoi en fonction de votre niveau et de votre condition physique vous pourrez l’effectuer en 1 seule journée ou bien en plusieurs jours en vous arrêtant pour vous reposer durant l’ascension.

Pour ceux ne désirant pas effectuer le trek, il est également possible d’arriver au sommet du mont Fansipan en 15 minutes grâce à un téléphérique. Ce téléphérique détient d’ailleurs deux records du monde officiels : le trajet en téléphérique le plus long (6292,5 m) et le trajet en téléphérique avec la plus grande dénivellation du monde (1410). Ces records ont été validés par le Livre Guinness des records.

Le centre-ville de Sapa

Le centre de la ville dispose également de plusieurs atouts. Vous pourrez tout d’abord profiter des marchés de Sapa, proposant diverses marchandises : vêtements, nourriture, animaux domestiques,… Ces marchés sont également un moyen de rencontrer des minorités ethniques et de découvrir des produits issus de leurs différentes cultures.

Vous trouverez également dans le centre une église entièrement faite de pierre et dans un style gothique ce qui est rare dans la région. Cette église a été construite par les Français pendant l’ère coloniale et possède de beaux vitraux ainsi qu’une tour haute de 20 m et une cloche de 1,5 m. Aux alentours de cette église vous pourrez rencontrer de nombreux locaux de différentes minorités ethniques et profiter d’une ambiance très agréable, marquée par différentes animations (marchés, joueurs d’instruments folkloriques, danses et chants traditionnels,…).

Vous pouvez également prendre le train pour passer à travers les montagnes et des tunnels et rejoindre en quelques minutes seulement le téléphérique permettant de monter au sommet du mont Fansipan.

Les alentours de Sapa & les villages de minorités ethniques

Sapa possède un énorme potentiel touristique, ce qui fait que le nombre de touristes est en constante augmentation. Cela peut parfois nuire à l’authenticité du lieu et repousser certains visiteurs. Pour pallier à cela, il est possible de consacrer sa visite plutôt aux alentours de Sapa et aux différents villages de la région.

Nous avons vu précédemment que différentes minorités ethniques étaient représentées à Sapa, et visiter ces différents villages lors de vos ballades ou randonnées permet également de rencontrer ces populations locales, et même de passer une ou plusieurs nuits chez l’habitant. Cette expérience riche en émotions est fortement recommandée pour un voyage au Vietnam inoubliable.

Quelques astuces lors de votre séjour à Sapa


Les membres des différentes minorités ethniques de la région portent tous des vêtements traditionnels différents. Par exemple, les femmes Dao Rouge portent un chapeau ou un turban rouge tandis que la couleur dominante des tenues des Tay est l’indigo foncé. Les vêtements des Dzay sont assez simples avec peu de motifs. Vous aurez l’occasion de distinguer ces différentes tenues dans les marchés ethniques ou lors de vos passages et nuits chez l’habitant dans les différents villages.

Le soir, un épais brouillard a tendance à s’installer sur Sapa. Profitez-en pour effectuer une balade nocturne qui vous permettra de profiter différemment du paysage !