Histoire du Vietnam

L’histoire du Vietnam peut se résumer en quelques mots: combats pour l'indépendance, la conquête de nouvelles terres et l'unification du pays.

L’origine du Vietnam


Il existe différentes hypothèses sur l'origine des Vietnamiens. Selon certains chercheurs, les ancêtres des Vietnamiens ont quitté l'archipel indonésien pour traverser la péninsule malaise et la Thaïlande et s’installer sur les bords du fleuve Rouge.


D'autres prétendent que les Vietnamiens étaient à l'origine des tribus mongoles au Tibet, migrant vers le sud depuis l'âge de pierre, pour s’installer dans le Nord du Vietnam, en amont du fleuve Rouge et créer ainsi la civilisation Dong Son.


Signification du nom du pays : Le mot Viet Nam ne fut connu qu'au 19ème siècle lorsque l'empereur Gia Long décida de rebaptiser le pays. Le mot Viet était employé par la dynastie des Zhou (1050-249 av. J.-C) pour désigner les territoires situés au sud de la Chine. Le caractère Nam signifie « sud ».

Les premiers royaumes


Le premier royaume vietnamien, nommé Van Lang,  fut fondé en 2879 av. J.-C par les rois Hung.

Au 3ème siècle av. J.-C, le roi An Duong Vuong fonda le royaume Au Lac et régna jusqu'en 179 av. J.-C.


La domination chinoise

Depuis 179 av. J.-C, l'empire chinois a gouverné le Vietnam pendant de nombreux siècles. Les Han et leurs successeurs ont tenté d’imposer aux Vietnamiens la culture chinoise avec un succès mitigé. Des soulèvements, bien que réprimés, se sont succiédés pendant 1000 ans.

En 938 ap. J-C, la révolte conduite par le gouverneur Ngo Quyen aboutit à la fondation d’un état indépendant.


Les dynasties nationales

Un certain nombre de dynasties gouvernées par les rois vietnamiens se sont succédées de 939 à 1945. Les dynasties des Ly (1009-1225) et des Tran (1226-1400) constituent la période la plus prospère de l’époque royaliste du Vietnam sur le plan culturel, militaire, économique.

Bao Dai fut le dernier empereur de la dynastie des Nguyen (1802-1945), ayant abdiqué en 1945.


La guerre avec les Français

Le Vietnam a lutté contre le colonialisme français de 1858 à la Révolution d'août 1945. La victoire finale a été obtenue à la bataille de Dien Bien Phu en 1954.

Les États-Unis interviennent et le pays, partagé en deux, présente au nord « la République démocratique du Vietnam » soutenue par la Chine et l’ancienne URSS, et dans le sud, « la République du Sud Vietnam », soutenue par les Etats-Unis.


La guerre avec les Américains

Le Nord-Vietnam a combattu les États-Unis de 1954 jusqu'à la signature des accords de paix en janvier 1973 à Paris.


Réunification

Le Vietnam est alors de nouveau réunifié et depuis 1975 porte le nom de « République socialiste du Vietnam » avec Hanoi comme capitale. Saigon est alors rebaptisée « Ho Chi Minh Ville » en hommage au « Père de la nation et de la révolution ».

Les dommages causés par la guerre ont été considérables et des efforts de reconstruction ont été déployés. Le Vietnam a connu une période après-guerre difficile sous l’embargo des États-Unis. Le pays a fermé ses portes, subi des mesures économiques inappropriées et des catastrophes naturelles. D’autres conflits armés ont également eu lieu, celui avec la Chine de 1979 à 1991 et avec le Cambodge de 1978 à 1989.


Doi Moi

À partir de 1986, la nouvelle politique Doi Moi (« nouveau ») a changé la situation du pays grâce à l’économie de marché et la réouverture du territoire. Depuis lors, l'économie a progressé à un rythme annuel de 7%. En 2000, un accord commercial bilatéral entre le Vietnam et les États-Unis a été une étape importante pour l'économie vietnamienne.